Symptômes dysgraphiques

  • Une écriture en apparence peu soignée et difficilement lisible, un ensemble irrégulier, mal présenté.

  • Un tracé inégal, une ligne mal tenue avec des changements de directions, des proportions aléatoires, des mots qui « dansent ».

  • Des cahiers sales, mal tenus.

  • Des retouches fréquentes.

  • Une écriture trop rapide, sans contrôle du geste.

  • Une lenteur dans les travaux écrits alors que le graphisme est correct.

  • Pas le temps pour terminer ses dictées, pour prendre en note ses devoirs à faire à la maison.

  • Des douleurs liées au geste graphique. (doigt, main, poignet, bras, épaule, nuque…)

  • Découragement ou blocage face à l'écrit.

  • Anxiété face à l'acte graphique, refus d'écrire ou pour aller à l'école.

  • Plainte de l'enseignant face, à l'écriture, à des difficultés de compréhension, à l'indiscipline, l'hyperactivité ou la lenteur de l'enfant.

  • Des résultats scolaires en décalage avec les possibilités de l'enfant.

Ce sont là des signes de difficultés, voire de souffrance du jeune, qui doivent être pris au sérieux et faire l'objet d'une prise en charge rapide.

Les causes :

  • Posture du corps incorrecte

  • Prise inadaptée de l'instrument scripteur

  • Connaissance insuffisante du Schéma corporel

  • Latéralité mal ou non résolue

  • Trouble auditif, visuel, moteur

  • Des troubles associés ; tels que dyscalculie, dyslexie, dysorthographie, dyspraxie…

  • Le TDAH (Trouble De l'Attention avec ou sans Hyperactivité)

  • La précocité intellectuelle (haut potentiel intellectuel)

  • Manque de confiance, anxiété, stress

Le Bilan Graphomoteur

Le diagnostic est posé à l'aide d'un BILAN GRAPHOMOTEUR qui se décompose en 2 temps lors d'une même séance :

  • En première partie, un entretien avec les parents où le graphothérapeute reconstitue l'anamnèse de l'enfant, cette partie importante permet de faire connaissance avec l'enfant en prenant en considération son contexte familial, scolaire et périscolaire. Il permet de faire le point sur les autres bilans qui auraient déjà été réalisés et leurs résultats.

  • La seconde partie, avec l'enfant seul, est constituée de différents tests. Ils permettent d'évaluer le niveau de l'enfant, par rapport à sa classe de référence et à son âge.

Ainsi, repérer les déficiences, les difficultés.

Le bilan complet est consigné par un bilan écrit qui est remis aux parents et dont les objectifs sont les suivants :

  • Poser un diagnostic, identifier la problématique

  • Chercher des solutions en agissant en SYNERGIE avec l'ensemble des personnes en charge de l'enfant : parents, enseignants, équipe éducative, professionnels de santé (orthophonistes, psychologues, pédiatres, ergothérapeutes, orthoptistes, optométristes…)

  • Proposer des actions à mettre en place afin d'aider l'enfant à faire face à ses difficultés, trouver un plan d'aide adapté à sa progression et à ses problématiques avec si besoin des séances de rééducation de l'écriture.

  • Fixer des objectifs réalisables et accompagner le jeune dans sa progression afin de lui trouver une poursuite de scolarité plus harmonieuse.

Le coût d'un bilan est de 150 euros.

La rééducation du geste

Il s'agit d'avantage de rééduquer le geste graphique que l'écriture. Il n'est en aucun cas question de modifier une écriture, en lui imposant de façon rigide un nouveau modèle.

Actuellement les statistiques donnent à plus de 20% d'élèves dysgraphiques.

Combien d'entre eux sont détectés et reçoivent une rééducation adaptée leur permettant de retrouver l'aisance du geste graphique et le confort d'une scolarité sereine ?

 

Grâce à un travail sur la connaissance de son schéma corporel, la relaxation, le geste, la posture, l'espace, la latéralisation, l'enfant dysgraphique apprend à gérer son énergie, apaiser sa respiration, affiner son toucher, maitriser son outil scripteur, se situer dans son espace feuille. La rééducation parviendra peu à peu à discipliner le mouvement de l'enfant lui permettant de s'approprier enfin le plaisir d'écrire.

Dés que l'écriture s'améliore et que l'enfant prend conscience qu'il peut l'apprivoiser de façon ludique, son comportement change : son problème est reconnu, dédramatisé, il est soulagé et reprend confiance en lui, il communique mieux et davantage … l'écriture s'améliore encore.

Le plan de rééducation proposé sera déterminé en fonction des objectifs à atteindre, chaque cas étant particulier, le nombre de séances est variable d'un enfant à un autre.

Une séance d'environ 1 heure (dont 10 à 15 minutes avec les parents), est personnalisée pour s'adapter au mieux à l'objectif de fond.

La séance d'une heure est à 35 euros.

Diagnostic avec l'enfant

Diagnostic avec l'enfant

Exercice geste graphique

Exercice geste graphique

Epreuve de vitesse

Epreuve de vitesse

Exercice de dessin

Exercice de dessin

Travail du geste

Travail du geste

Bilan_graphothérapie_avec_différents_exercices

Bilan_graphothérapie_avec_différents_exercices

Apprentissage tenue du crayonO93A7990

Apprentissage tenue du crayonO93A7990

Bilan

Bilan

Ecriture debout

Ecriture debout

L'outil principal, le crayon !

L'outil principal, le crayon !

Avant_rééducation

Avant_rééducation

Après rééducation

Après rééducation

Diagnostic avec l'enfant